Travaux Souterrains

images-travaux-souterrains-2.jpgimagescagm3ct2.jpgLes travaux souterrains

Les travaux souterrain sont très particuliers car ils requièrent un savoir faire et une précision sans faille.

Ces travaux peuvent être le fruit d'une demande portant sur le contrôle de positionnement d'ouvrage, la conduite d'opération dans le but d'orienter le perçage d'un tunnel, le repérage d'ouvrage ou autres objets (intérêt archéologique ou autre).

La difficulté réside dans l'orientation en gisement à l'intérieur d'une surface privée d'éléments extérieur. En effet, afin de connaitre précisément l'orientation d'une polygonale (lignes passant par les points stationables), il est d'habitude aisé de se caler sur des éléments stables environnant (stations connues en coordonnées planimétrique et altimétrique, référence externes, ou même point définit par observations satellitaires. La visée qui fait suite à celle de la référence de départ étant par principe très difficile à reporter en partie souterraine (problèmes parfois liés à l'importance d'inclinaison, ou encore à la trop faible quantité de surface d'entrée permettant une visée dans les meilleures conditions).

Les solutions peuvent ainsi ressurgir par le biais de l'utilisation d'un "gyroscope" : 

Exemple de gyroscope avec trois degrés de liberté de rotation autour de trois axes. Le rotor (plateau central en rotation) gardera son axe de rotation fixe quelles que soient les orientations des cercles extérieurs (source wikipédia)

 Le gyroscope sert essentiellement à démontrer la persistance des axes de rotation par rapport au mouvement diurne de la Terre. C’est un appareil qui conserve une rotation suffisamment rapide (150 à 200 rotations par minute) et longue (une dizaine de minutes) pour que des mesures observables puissent être effectuées.
Le principe du gyroscope est similaire à une toupie suspendue (afin d’éliminer toute action de la pesanteur). Après lancement de la toupie, son axe de rotation s'oriente dans tous les sens. La rotation de la Terre agit sur le mouvement de la toupie. Au bout de quelques instants, l’axe de rotation du jouet se confond avec celui de la Terre ; de cette manière, il conserve une direction fixe dans l'espace.

gyroscopeAinsi, l'orientation en souterrain dans le système géodésique Lambert (système utilisé par défaut) peut être relevée, la différence entre le Nord magnétique et le Nord géodésique étant une valeur connue.

 
 

Les commentaires sont clôturés